fbpx

Préparation mentale à la retraite

 

Je remercie Hospitalidée de m’avoir consultée sur l’importance de nous préparer, mentalement, à la retraite

La retraite fait écho à notre choix d’orientation, à l’étape de notre vie où nous devons nous positionner dans un avenir professionnel.

Comme pour la retraite les possibilités sont nombreuses.

Nous pouvons avoir une vision claire de nos souhaits de formation, de métiers, comme être dans le « flou », avec la difficulté de définir ce vers quoi nous voulons aller

La différence avec notre parcours d’écolier, de lycéen est que celui-ci est un engagement pour nous-même, alors que nos choix de retraite engagent épouse/époux, voire parfois nos enfants, d’où, bien souvent, la difficulté à oser affirmer comme réaliser ses projets

A cela, s’ajoute le fait de nous retrouver, à temps plein, avec notre conjoint(e), ou en solo, au sein de notre foyer.

Force est de constater que nombre de Retraités se retrouve confronté aux situations suivantes :

– Sentiment de perte de dépendance, de liberté, de nous sentir enfermé(e), en particulier si notre travail nous a amené à nous déplacer, régulièrement, et donc à vivre en partie une partie, voir la semaine, à l’extérieur de notre foyer

– Souffrance d’absence de contact, de discussion, si notre activité nous permettait d’être en relation avec nombre de personnes

– Difficulté à trouver équilibre avec notre Conjoint(e) qui ne peut compenser le manque relationnel, avec parfois la difficulté de dialoguer, en particulier, si pendant des années, le travail et la présence des enfants ont pris le pas sur notre vie de couple

Les difficultés de couple se révèlent alors, associées parfois avec la difficulté de ne pas être en retraite, au même moment.

Une attente se met alors en place pour celui qui doit attendre son conjoint pour réaliser projets communs, comme parfois des rancœurs s’installent pour celui qui se sent lésé de devoir continuer à travailler, en particulier les femmes qui doivent travailler, plus longtemps, si elles ont pris un temps partiel pour élever enfants, par exemple. Sentiment d’injustice.

Ce laps de temps peut inhiber envie pour la/le Retraité(e) leur empêchant, par la suite, de trouver énergie, par habitudes et comportements pris, avec parfois le sentiment qu’il est, ensuite, trop tôt pour réaliser projets

– Sentiment de nous sentir prisonnier de nos Enfants, par le sentiment de devoir être disponible pour eux, mais aussi pour les Petits-Enfants

– Nous retrouver contraints par la garde des Petits-Enfants, par des Enfants qui occultent, qu’en tant que Parent à la retraite, nous continuons notre vie, avec des activités, des vacances, des Amis

– Nous retrouver dans le sentiment d’obligation de devoir prendre en charge nos Parents vieillissants et/ou malades, au point de nous retrouver dans cette situation à notre tour et ainsi de n’avoir pu vivre notre retraite

Il est donc, essentiel et indispensable, de préparer notre retraite, par une introspection sur Nous-Même et sur notre environnement

Sur Nous-Même :

– Quelles sont nos envies ? A quoi aimerions nous consacrer notre Temps ?

– Où ai-je envie de vivre ? Point très important. Le lieu est une clé essentielle pour notre mieux-être et/ou aussi parfois pour certaines de nos concrétisations

– Comment nous positionnons nous dans notre couple, avec nos Enfants, Petits-Enfants

– Quelles sont nos ressources ?

Sur notre Environnement :

– Comment nous situons dans notre vie de couple ? Quels sont nos envies, mais aussi projets communs ?

– Comment notre conjoint(e) perçoit notre départ à la retraite ? Comment la vois-t-elle/t’il ? Y a-t-il des attentes sur cette retraite ? et sommes-nous en accord ?

– Osons nous dialoguer exprimer nos besoins, nos projets ou au contraire, nous taisons-nous pour plaire aux autres, ne pas blesser et/ou par sentiment de culpabilité

Au moment de la retraite, nous sommes, toujours, une même et unique personne.

En ce sens, nous nous retrouvons pour préparer notre retraite, comme nous y accomplir, avec nos expériences de vie présentes et passées où il a pu apparaître des failles comme :

– Manque de confiance et d’estime de nous

– Sentiment de ne pas nous sentir à notre place

– Difficulté à nous affirmer sans nous imposer

– Difficulté à ne pas culpabiliser

– Difficulté à faire des choix

– Difficulté à savoir ce que nous voulons vraiment

– Difficulté de communication

– Peur de blesser autrui

– Manque de volonté par sentiment de répéter toujours les mêmes situations

– Etc…

Pour bien préparer notre retraite travailler sur l’ensemble de ces points est donc nécessaire pourChanger son regardactiver, maintenir capital d’enthousiasme, de joie, sentiment d’utilité indispensable pour une bonne relation avec nous-même, les autres et clé de notre équilibre, de bonne santé, physique, psychique…

L’objectif de la retraite est donc une opportunité pour continuer notre vie, dans un futur plus ou moins proches, au plus près de nos aspirations, nos envies, dans le respect de nous, des autres

Un accompagnement bienveillant, avec une personne extérieure, à notre environnement, pour évoquer l’ensemble des points, ci-dessus est salutaire. Il permet une prise de recul pour mieux nous projeter dans notre devenir, voire réaliser des rêves, inassouvis à ce jour, dans le respect de nous, des autres.

Un travail simple et ludique est possible.

Nous rappeler qu’il y a toujours un vent favorable au marin qui sait où il va, de cesser de vouloir être Tout dans Un pour Etre Un dans un Tout

Situation vrai pour toutes les étapes de notre vie, y compris notre retraite où libérés de certaines obligations, nous retrouvons le potentiel de notre temps pour en disposer comme nous le souhaitons.

(Visité 132 fois, 1 visites aujourd'hui)

Ajouter votre commentaire

Recevoir ma prochaine publication

Mon article gratuit

• Mon astuce pour réaliser mes intentions au quotidien