fbpx

Ma meilleure astuce pour appliquer mes intentions

Personnellement, je distingue les résolutions des intentions, dans le sens où, par expérience, j’ai constaté au fil des ans, que les résolutions s’estompent au fil des jours, alors que les intentions sont beaucoup plus sujettes à concrétisation.

Lorsque nous évoquons «résolution», en début d’année calendaire, comme en septembre, après des mois de détente,  nous sommes bien souvent dans une volonté avec « il faut que…, je dois… il serait bien que… » associée à notre envie, comme prendre du temps pour soi, faire du sport…

Nous occultons alors, parfois, les étapes pour sa concrétisation comme :

  • de noter, sur notre agenda chaque jour, chaque semaine, le rendez-vous avec soi-même, par la difficulté à nous prioriser, à ne pas nous laisser dépasser par nos différentes tâches
  • de nous remettre à une activité sportive ou autre, en oubliant, notre besoin de nous entraîner progressivement, pour ne pas faire souffrir notre corps, ne pas nous décourager et les étapes sources de motivation, d’émulation, par la satisfaction du progrès accompli

« Il faut », « je dois », génèrent bien souvent une obligation en lien avec l’extérieur, en ce sens, elle engendre pression, vécue consciemment ou inconsciemment, comme une contrainte, une obligation par rapport à un événement, une situation extérieure, associé au but final à atteindre.

En ce sens, une résolution au fil du temps peut être source d’inaction, par le sentiment de la « masse de choses à réaliser », avant d’atteindre notre objectif, voire qu’une partie du résultat de l’objectif dépend d’autrui. Les étapes devenant alors des limites, des freins à la réalisation de nos envies, autant d’excuses pour finalement justifier notre manque d’action. Progressivement, nos résolutions peuvent être ainsi le vecteur d’une perte de confiance et d’estime de soi.

Une résolution évoque la solution d’une situation, une difficulté. Or une solution nécessite parfois la mise en œuvre de plusieurs actions.

Une intention est reliée à chacune de ses actions.

Acheter nos chaussures, pour courir, par exemple, est une intention

Définir notre temps de courses est une intention

Avoir la volonté de… est une intention

En ce sens, l’intention nous relie à l’instant présent et nous renvoie au fait que le résultat dépend uniquement de nous. Personne ne peut acheter nos chaussures, à notre place, définir notre temps.

Avoir une intention, au-delà d’un désir est le reflet d’un besoin à combler pour soi-même. En ce, sens, lorsque nous émettons une intention, nous sommes dans l’action pour satisfaire notre propre besoin et non en réaction en lien avec une motivation au regard de avec l’extérieur, notre environnement.

Lorsque nous avons une intention, nous sommes dans une démarche affirmative,  « j’ai décidé de », « je fais » Une intention nous relie à l’instant présent.

Le cumul des intentions est la source de notre volonté, notre émulation, notre persévérance, par l’enthousiasme généré.

Une intention pose l’acte.

Le pouvoir de l’intention est un potentiel proche à chacun de nous et disponible pour Tous. Lorsque nous évoquons une intention, nous employons le Je. En ce sens, une intention part de nous et nous appartient. Elle est le reflet de notre détermination.

La somme de nos intentions, au quotidien  est le chemin de la réalisation de nos objectifs quotidiens, hebdomadaires, annuels, qualitativement et quantitativement.

Dans le cadre de ma participation, au concours interblogeurs «Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions» du blog Devenez meilleur  à l’origine de cet article, je recommande, le texte d’Oliver Roland sur le thème de l’auto-discipline.

Et, je vous invite à découvrir :

MON ASTUCE POUR APPLIQUER MES BONNES INTENTIONS

Chaque année, j’achète un cahier de texte, avec des onglets du lundi au samedi, comme celui utilisé quand j’étais au collège.

Il me permet de ne pas oublier une publication, un message à envoyer comme planifier, les textes à écrire, les visuels à créer…

Dans la partie texte, j’inscris, pour, et chaque jour, de la semaine mes intentions de tâches à réaliser.

Dans la colonne « pour le », j’inscris la date du jour

Dans la colonne matière, j’inscris au crayon rouge, le mot « vu » au fur et à mesure de la réalisation de mon travail.

En un simple coup d’œil, au fil de la journée, j’ai une vision de ce qui est fait, comme de ce qui reste à faire, mais comme les vu augmentent, au fil de la journée, ils sont source de satisfaction. Satisfaction clé de l’émulation.

Cette notion est importante, en fin de journée, si tout est mentionné comme vu, c’est bonheur, de même lorsqu’il me reste une tâche à effectuer, le nombre de réalisations étant plus importantes que ce qu’il me reste à faire.

Et comme instinctivement, nous avons tendance à traiter l’urgent en premier, si je suis honnête, avec moi-même, ce qui reste à faire n’était ni essentiel, ni prioritaire, pour le jour même.

Dans la foulée, je planifie ma tâche, pour le lendemain, voir un autre jour de la semaine, si je sais que le lendemain, celle-ci ne pourra être traitée, en raison de mon emploi du temps, rdv, ou autres tâches essentielles.

Ce cahier de texte est devenu pour moi, un outil indispensable. Il contribue à mon émulation, ma persévérance, à ma confiance et en l’estime de moi.

Car comme tout à chacun, quand nous avons le sentiment de ne pas avoir fait ce qui devait l’être, j’avais et j’ai tendance à me dévaloriser.

Là, je peux prendre du recul, relativiser et sans culpabilité, ni mauvaise conscience, m’accorder du temps pour me ressourcer, contribuer à mon bien-être corps/esprit.

Un outil pour m’auto-discipliner, sans être psychorigide, avec joie, enthousiasme.

Je vous souhaite d’oser expérimenter cet outil, de concrétiser vos intentions, clé de votre confiance et estime de vous, votre épanouissement, le bonheur d’Être et de Faire.

Article rédigé par Virginie Lefranc
Thérapeute, Coach de vie
Auteur de la chronique «Changer son regard»
Accompagnement à l’épanouissement personnel et professionnel
Gestion stress social et professionnel
Donner du sens
Savoir-Etre/Savoir-Faire

Dans le cadre ma participation au concours interblogueurs, «Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions» proposé par Olivier Roland  du blog Devenez meilleur

Je remercie Olivier de m’avoir suggéré, par son concours, de vous partager ma meilleure astuce pour appliquer mes bonnes intentions qui contribuent à mon bien-être au quotidien.

 

Newsletter
S’abonner à ma newsletter
S’abonner aux chroniques «Changer son regard»
Me contacter (séance découverte gratuite de 30 mn)

 

(Visité 54 fois, 1 visites aujourd'hui)

Ajouter votre commentaire

Recevoir ma prochaine publication

Mon article gratuit

• Mon astuce pour réaliser mes intentions au quotidien