fbpx

Les principaux freins à l’accomplissement de soi

L’accomplissement de soi passe par la connaissance de soi.

Les freins à la connaissance de soi sont nombreux, multifactoriels et trouvent leur origine dans nos peurs, nos croyances, notre inconscient collectif

Dans nos peurs, nous retrouvons :

  • La peur de la connaissance de soi, si nous n’avons jamais été valorisé, mais aussi la peur de découvrir des failles, des imperfections sur notre personnalité, particulièrement, si nous avons le sentiment de devoir être parfait en tout et pour tout
  • La peur de renouer avec un passé connu et douloureux, surtout si nous avons tout mis en œuvre pour nous en extraire
  • La peur de découvrir des histoires du passé qui renverraient à une mauvaise image de nous
  • La peur d’être jugé comme défaillant ou à problème, si consultation auprès d’un professionnel, pour nous libérer de situations perçues comme difficiles, d’un mal-être ou tout simplement d’un besoin de compréhension, soit par ressenti, comme par conscience de schéma(s) répétitif(s) dans notre vie
  • La peur de modifications au sein de nos relations
  • La peur de perdre notre libre-arbitre, d’être sous-emprise

Le dénominateur commun de nos peurs est la peur de l’inconnu associée à la peur de l’échec, renforcée par une compétition croissante, pour être conforme, ne pas nous sentir différent, moins bien, moins performant qu’autrui.

Et pourtant, c’est une mauvaise connaissance de nous, qui crée

  • nos schémas répétitifs
  • notre difficulté à définir cadre et limites pour le respect de nous, des autres
  • notre besoin d’être au top pout Tous et en Tout.

ouvre à

la possibilité d’Etre manipulé et manipulable, le besoin d’Etre au top pour Tous et pour tout.

Plus nous nous autorisons à lever le voile de l’inconnu, plus nous pouvons, avec confiance et estime de nous, vivre nos expériences, avec bienveillance, conscient de notre libre-arbitre, à tout instant.

Avec la connaissance de nous, de notre vécu, qualités et ressources intrinsèques, sont remises en conscience.

Nous œuvrons ainsi au bon et juste pour nous, privilégions qualité plutôt que quantité, nous affirmons sans nous imposer, exprimons un non plutôt qu’un oui, source de rancœurs, de souffrance ultérieure

Nos peurs et sentiment de performance, de réussite sont associés à nos croyances, en écho à ce que nous avons entendu, dans notre enfance

Dans nos croyances, il ressort :

  • “Le développement personnel peut amener à une séparation d’avec notre conjoint”
  • “Nous occuper de nous, nous accorder du temps, voire nous respecter, c’est être égoïste”
  • “Prendre soin de nous, nous faire plaisir pour le plaisir de nous faire plaisir est égoïste, voire un pêché, le travail avant tout”
  • “Prendre notre place, oser nous exprimer, peux blesser les autres, c’est être imbu, agir égoïstement”

Nos peurs, nos croyances, sentiment de dévalorisation s’associent à l’importance portée à notre entourage, notre environnement sociétal, au détriment de la reconnaissance de notre valeur individuelle, de l’être humain, au cœur de ceux-ci.

Nous continuons, ainsi, à nous dévaloriser, maintenons sentiment de “vilain petit canard“, notre besoin de perfection et de paraître pour être aimé, conforme

Avoir pour être conforme, pour paraître, par peur du jugement, du regard de l’autre, créant habitudes et comportements, de consommation pouvant venir combler un manque, en autres d’affection, vecteur d’émotions exacerbées.

Nous exprimons, ainsi, une insuffisance financière pour investir dans l’accomplissement de soi, alors même que nos achats perdurent (vêtements, restaurant ou vente à emporter, dernières technologies), sans même nous poser la question sur leur utilité, dans notre quotidien…

Happés par la multitude de nouveautés et d’informations sur les biens matériels éphémères et avec la notion du tout tout de suite pour Tous et pour Tous, notre esprit perd notre capacité à réfléchir par nous-même, à nous poser les bonnes questions et à agir au plus près de nos ressentis.

Nous créons attentes source de souffrance, perte de confiance et d’estime de nous, sentiment d’insécurité, nous éloignons de notre authenticité au profit du jugement, de la culpabilité…

Notre richesse réside dans la richesse de notre capital humain

  • par la conscience de notre valeur, nos potentiels, nos ressources intrinsèques, particulièrement, si nous avons été dévalorisé dans notre enfance
  • par la prise de conscience de nos habitudes de consommation qui créent nos mécanismes de fonctionnement à avoir plutôt qu’à Etre
  • par la conscience de notre libre-arbitre, notre capacité à donner du sens

Notre vie, de notre naissance à notre mort, est succession d’apprentissages, que nous pouvons appeler expériences de vie.

Notre réussite ne réside pas dans notre besoin d’atteindre ou d’avoir quelque chose, mais dans la nécessité de nous accomplir, chaque jour, pour notre épanouissement, notre bien-être, notre bonheur, propre à chacun de nous.

La connaissance de nous permet de conscientiser notre valeur, apprendre à Etre à l’écoute de nos ressentis, de notre corps, pour alterner moments d’inactivité et d’activité pour enchanter notre vie au quotidien, incarner notre véritable potentiel, notre force vitale.

Nous accomplir c’est reconnaître, en conscience, nos progrès, notre évolution, indépendamment, de notre entourage, diktats sociétaux, de nos expériences agréables, comme désagréables avec un esprit et une attitudes positives.

Nous accomplir, individuellement, permet de remettre l’humain au cœur de tout chose, pour œuvrer à un Tout, avec respect et bienveillance de nous, des autres, par notre authenticité et empathie, crée joie en nous et autour de nous.

En résumé :

  • les freins à l’accomplissement de soi sont nos peurs, nos croyances et la difficulté à reconnaître et à nous donner de la valeur, et à donner de la valeur aux richesses intrinsèques propres à tout individu, associé à notre besoin de réussir à tout prix

  • investir dans la connaissance de nous, c’est investir dans la richesse de notre capital humain pour nous accomplir au lieu de vouloir réussir à tout pris pour Tous et Tout.

Nous accomplir est une valeur sûre, indispensable, essentielle pour créer notre vie, avec authenticité, fidèle à nos besoins, au plus près de nous, de nos aspirations.

Nous accomplir ouvre à l’empathie, à la communication bienveillante, à la paix en nous, pour notre équilibre, préserve notre santé morale, émotionnelle, psychique, physique

Article rédigé dans le cadre du concours Penser et Agir mars 2021

Outil d’aide :

Mieux se connaître, au travers de ses expériences, pour, avec confiance et estime de soi, donner du sens s’accomplir, s’épanouir

Se procurer l’outil

Besoin d’être entendu, reconnu, respecté par la mise en valeur de la richesse de votre capital humain

Réserver une séance découverte

(Visité 838 fois, 1 visites aujourd'hui)

Ajouter votre commentaire

Recevoir ma prochaine publication

Mon article gratuit

• Mon astuce pour réaliser mes intentions au quotidien